Portrait
7 septembre 2022

constance arnoult

Danseuse, actrice et entrepreneure.

Parcours de vie

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

CONSTANCE ARNOULT. Danseuse de formation, actrice, entrepreneure et curieuse de tout, je suis en perpétuelle quête d’amélioration et d’alignement.

Après une formation au conservatoire de danse classique et des études littéraires, je navigue désormais entre deux projets qui m’animent chaque jour un peu plus : la découverte du métier d’actrice, de la scène que j’aime tant mais aussi la construction et le développement de L’éloge. Co-crée avec mon amie de toujours, Anaëlle Malka, talentueuse danseuse, brillantissime entrepreneure formée à l’ESCP. Ce projet de média culturel existe depuis un peu plus d’un an. Nous sommes désormais à 4 à développer ce média dédié à la mise en lumière de la culture, à une médiation plus jeune, plus accessible, pour tous les néophytes curieux, friands de découvertes.

Je me nourris quotidiennement des rencontres, de ce monde en mouvement permanent, des petites lumières du quotidien, des flammes dans le cœur, mais aussi des difficultés liées à ces activités. Je crois à notre mue permanente, aux remises en question, à l’échec, au travail, aux passions dévorantes, à l’abnégation, à la beauté, aux cycles, au temps juste, au rendez-vous, à la beauté, aux paroles et aux rencontres qui changent une vision.

Y a-t-il un moment charnière dans ta vie qui a fait de toi la femme que tu es aujourd’hui ?

C.A. Je pense que cette période a lieu maintenant. Je ne suis pas sûre d’arriver tout à fait à en parler correctement, car la transition interne que je suis en train de vivre est encore en chemin.

Je ressens un grand besoin de changement de paradigme depuis quelques mois. Les valeurs, les envies, les rêves, les rôles dans lesquels j’étais enfermée au quotidien, en tant que femme, qu’individu ayant une certaine visibilité sur les réseaux sociaux ont fini par m’étouffer.

C’est cela la « mue permanente ». La découverte de lectures comme celles de Mona Chollet ou Virginie Despentes ont notamment fortement participées à ces changements, ces prises de décisions parfois radicales, ces moments de doutes dévorants. Mais je suis très heureuse que la vie soit en mouvement, d’avoir d’autres envies, de sentir mes goûts s’affirmer et mon assurance grandir.

Quelle est ta plus grande fierté ?

C.A. D’avoir surmonté des échecs douloureux pour comprendre plus tard qu’il ne s’agissait tout simplement pas du bon chemin.

À quoi ressemble une journée type pour toi ?

C.A. Mes journées s’articulent autour des cours de théâtre, des castings, des tournages, du montage, de l’écriture pour l’éloge et des spectacles vivants.

Quel est le projet qui t’anime actuellement ?

C.A. La découverte du métier d’actrice et le développement de l’éloge, qui nous permet notamment de travailler avec des institutions exceptionnelles telles que l’opéra de paris, la comédie française ou encore la philharmonie.

Un leitmotiv/mantra dans la vie ?

C.A. « À vaincre sans péril on triomphe sans gloire. » extraite du Cid de Corneille. On tire souvent peu de fierté à emprunter les chemins les moins sinueux.

Beauté et bien être

Comment s’est construit ton rapport à la beauté / au bien être ?

C.A. Il a sans doute beaucoup changé également. J’ai toujours été fascinée par les rituels de bien-être et les meilleures manières de prendre bien soin de soi, de son corps et de sa peau. J’ai donc pu utiliser beaucoup de produits, peut-être même en surconsommer, pour revenir à quelque chose de beaucoup plus simple et efficace aujourd’hui.

Comment prends-tu soin de toi aujourd’hui ? Quels sont tes moments rien que pour toi ?

C.A. Je prends soin de moi en apprenant à m’écouter beaucoup plus. J’apprends à dire non, à poser mes limites et à prendre du temps pour les choses qui m’importent véritablement.

Il y a quelques années j’étais terrorisée à l’idée de passer du temps seule, maintenant c’est sans doute les moments où je me ressource le plus. Je prends par exemple beaucoup de plaisir à me lever très tôt pour courir dans une ville que je découvre à l’aube, seule avec ma musique, mes pensées, mes baskets dans les rues vides.

Quels conseils donnerais-tu pour se sentir bien dans sa peau ?

C.A. Apprendre à s’écouter et faire exactement ce que l’on veut et ce qui nous semble bien pour nous.

La beauté du futur en 3 mots pour toi ?

C.A. Naturelle, globale et minimaliste.

Routines et soin de la peau

Quel rapport entretiens-tu avec ta peau ? A-t-il évolué au cours de ta vie ?

C.A. À venir

Quelle est ta routine au quotidien ?

C.A. Je tente de faire du sport le plus régulièrement possible, d’être le plus régulière dans mes routines de soin aussi simples soient-elles (démaquillage/ hydratation) et je tente de me préserver du soleil (bien plus qu’il y a quelques années !).

Un conseil beauté que tu aurais aimé connaître plus jeune ?

C.A. Faire attention au soleil et se masser régulièrement le visage avec un roll-on pour favoriser la circulation sanguine.

Tes indispensables : Le ou Les produits que tu emmènerais sur une île déserte ?

C.A. Une crème hydratante et un roll-on.

Ton ou tes produits myBlend coup de cœur ?

C.A. Le sérum et la crème hydratante que j’utilise quotidiennement.

& finalement

Ton métier sollicite beaucoup ta peau (maquillage, caméras, représentations), quel impact sur ta routine beauté ?

C.A. Ma peau est souvent très sollicitée en tournage. Je me maquille beaucoup moins qu’avant pour la laisser respirer lors des périodes plus calmes. J’essaie également de faire des gommages et masques régulièrement.